12/17/2018

La Revue de Ebba Jahn Video PAPER PAIRS & TROMBONE Paul Hubweber de Jean-Michel Van Schouwburg

Ebba Jahn Video PAPER PAIRS & TROMBONE Paul Hubweber, 28 Min.,2018
La Revue de Jean-Michel Van Schouwburg
https://orynx-improvandsounds.blogspot.com
Jean-Michel Van Schouwburg, Vocalist
La musique et l’image font ici la paire. Dans la galerie, chaque peinture sur papier (format A3) est exposée en vis-à-vis de celle avec qui elle forme un couple en raison du mouvement suggéré, de la composition, des couleurs, des motifs et de la technique employée. Ebba Jahn, l’artiste, a conçu une trame, un cheminement pour que le tromboniste Paul Hubweber construise (invente – improvise) sa musique dans l’instant face aux multiples paires de tableaux, structurant ainsi sa pensée et son action musicales. Une promenade musicale dans l’idée de Prokofiev. Le musicien, non accompagné, donc solitaire, est libre de concevoir ses improvisations ou compositions instantanées en s’inspirant de ce qu’il voit et observe en faisant appel à ses émotions, ses références, sa pratique musicale et son imagination. Les œuvres exposées embrassent un large panorama de conceptions et de centres d’intérêt dans ce qu’il est convenu de définir par « art abstrait »… huile, graphite, aquarelle, vinyle, papier photo, motifs répétitifs et mouvants, végétation enchevêtrée ou délicate, contorsions ou apaisement… Faut –il ajouter que l’œuvre d’Ebba Jahn est focalisée sur la musique improvisée et le free jazz qu’elle a illustré brillamment avec le film désormais classique Rising Tones Cross (1984).
Video still from PAPER PAIRS & TROMBONE, Paul Hubweber, Ebba Jahn (c) 2018
En réécoutant ces 27 minutes les yeux fermés on est frappé par la cohérence de chacune des improvisations s’emboitant progressivement dans une grande œuvre sensible et poétique du trombone, mélodique, sonore, issue du jazz et son expérience d’improvisateur libre. Dans chaque pièce jouée en regard d’une paire de papier, le tromboniste choisit un élément particulier de l’un d’eux ( des deux !) : forme, couleur, texture, rythme, espace qu’il interprète en créant tour à tour de manière franche quasi mimétique, elliptique, tangentielle, éloignée. On entend la couleur bleue dans ses nuances, le détail pointilliste, le mouvement des traits, l’écoulement de l’eau teintée sur le papier. Ebba Jahn y a projeté ses rêves, ses combats, son idéal et on entend le souffle de Paul Hubweber en exprimer la sève, le fruit, en répandre la semence dans notre imagination auditive. Au spectateur de deviner à quel élément du tableau se réfère le musicien. Libre à tous, les auditeurs, la peintre, le musicien et vous qui contemplez la vidéo, de comprendre et interpréter l’évolution de ce dialogue dans le temps et l’espace.

La visite des Paper Pairs se clôtur, résumée par une mélopée - ritournelle infinie qui délivre les dernières impressions de Paul Hubweber de l’exposition d’Ebba Jahn et l’émotion des spectateurs, en s’étant plaçant dos à l’angle de la salle et en s’adressant au public réceptif et émerveillé. Si chaque tableau a nourri le travail du musicien, sa musique renforce la raison d’être des Paper Pairs et la transcende.

See video at Videolibrary 2. - 8. Februar 2019
 at Intl. Clermont-Ferrand Shortfilm Festival




Keine Kommentare:

Kommentar veröffentlichen